Plusieurs milliers de kilomètres séparent la Nouvelle-Écosse et l'Alberta. C'est pourtant la distance qu'aura parcourue Wylie Spicer pour rejoindre son nouvel employeur : le bureau de Norton Rose Canada à Calgary.

Wylie Spicer rejoint Norton Rose Canada à Calgary
Wylie Spicer rejoint Norton Rose Canada à Calgary
Avocat chevronné ayant plus d'une trentaine d'années d'expérience à son actif, il agit dans tous les aspects du secteur du droit maritime et de l’énergie extra-côtière, et reste un expert en droit arctique.

Une aubaine pour la firme et son associé-chef de la direction John Coleman, qui se frotte les mains. Et pour cause.

"Wylie sera un atout extraordinaire pour nos équipes Transport et Énergie et aidera nos clients dans des domaines en plein essor. La mise aux enchères de plus de 900 000 hectares dans l’Arctique canadien prévue par le gouvernement fédéral pour la mise en valeur extracôtière offre un énorme potentiel économique", a-t-il déclaré.

La fonction de l'avocat au sein du cabinet devrait d'ailleurs évoluer très prochainement, pour prendre une place de plus en plus prépondérante au sein d'une nouvelle équipe, en voie d'être constituée.

"D'ici peu, nous mettrons sur pied une équipe qui se consacrera au droit du Nord et de l’Arctique canadiens afin de soutenir l’intérêt croissant de nos clients envers cette partie du monde, et Wylie en sera un pilier important. Ses compétences uniques constitueront, de plus, un complément parfait à la pratique extra-côtière internationale de notre groupe", a confirmé John Coleman.

Un gain pour Norton Rose Canada, une perte pour McInnes Cooper à Halifax dont Me Spicer fut l'associé directeur entre 2001 et 2006. D'autant que l'avocat a été nommé au palmarès des 50 meilleurs chefs de la direction de l’Atlantic Business Magazine en 2006, qu'il fut le président sortant de l’ABC pour la Nouvelle-Écosse, et l’auteur de plusieurs ouvrages relatifs aux aspects maritimes de l’exploitation pétrolière et gazière extracôtière.